Menu

Statistiques et analyses

Conjoncture immobilière dans le Bas-Rhin — Chiffres au 31 juillet 2020

Prix en hausse en moyenne dans le Bas-Rhin pour les appartements, et stagnation des prix pour les maisons et les terrains à bâtir.

Cette affirmation est toutefois à nuancer selon les secteurs (notamment à Sélestat où une hausse est constatée quel que soit le type de bien immobilier) et selon les catégories de biens immobiliers vendus, neufs ou anciens.

 Pour les appartements 

Prix médians appartements Bas-Rhin - Juillet 2020

La hausse des prix se poursuit à Strasbourg dans l’ancien, sauf dans certains quartiers en raison d’une pénurie de biens immobiliers sur le marché (Contades, Orangerie, Krutenau), avec une augmentation des prix très nette dans des quartiers qui étaient jusque-là moins prisés (Montagne Verte, Neudorf sud) avec beaucoup de réhabilitations d’appartements anciens et d’acquisitions par des jeunes couples.

Une hausse des prix dans les mêmes proportions se poursuit également dans la CUS, avec une augmentation plus prononcée pour les communes plus excentrées (Eckbolsheim et Bischheim) démontrant toujours l’attractivité de Strasbourg avec la possibilité d’acquérir à des prix un peu en dessous de la moyenne.

Le prix des appartements anciens est toujours en baisse à Saverne, démontrant ainsi toujours un petit manque d’attirance pour cette commune, qui ne présentent pas un bassin d’emplois suffisant et une distance trop importante de Strasbourg, malgré les nombreux allers-retours de trains quotidiens.

La hausse des prix se poursuit également en moyenne dans le neuf avec la palme pour Sélestat qui a connu un bel élan, avec des prix moyens qui sont désormais supérieurs à Strasbourg-Campagne.
Il est constaté une stagnation des prix à Strasbourg et Haguenau du fait d’un très grand nombre de biens immobiliers sur le marché dans l’année écoulée et d’un écoulement progressif de la totalité des stocks.

 Pour les maisons 

Prix médians maisons Bas-Rhin - Juillet 2020
On peut constater une certaine stagnation des prix en moyenne dans le Bas-Rhin, avec une légère hausse dans la CUS (notamment à Lingolsheim et Geispolsheim) et à Sélestat, profitant vraisemblablement de secteurs porteurs et d’un certain dynamisme économique, et une baisse à Strasbourg avec une pénurie de maisons à vendre dans les secteurs les plus prisés et une embellie pour les secteurs plus abordables financièrement.

Les communes de Wissembourg et de Molsheim connaissent une baisse des prix car un grand nombre de maisons ont été mises sur le marché à cette période.

 Pour les terrains à bâtir 


Dans les secteurs de Sélestat et de Molsheim, les prix des terrains sont en hausses du fait de la rareté du foncier et des difficultés pour les acquéreurs de trouver des terrains disponibles. Dans le nord du Bas-Rhin, les prix sont en léger retrait.

Peut-être que la crise sanitaire en cours va permettre aux secteurs moins attractifs de retrouver des couleurs avec des personnes qui souhaitent acquérir des biens immobiliers dans des secteurs moins densément peuplés. Nous suivrons cela de près.

 👉  CONSULTER TOUS LES CHIFFRES DU MARCHE IMMOBILIER 

— Analyse réalisée par Maître Laurent Criqui

 

Archives

La conjoncture immobilière dans le Bas-Rhin — Chiffres au 30 juin 2020